Un chien peut-il retrouver le chemin de la maison grâce à son odorat ?

novembre 12, 2022

Les chiens ont de nombreux sens, notamment un odorat puissant. Cela peut les aider à retrouver le chemin de la maison. Souvent, un chien suivra une odeur familière jusqu’à un endroit familier. S’il est loin de chez lui, il peut retrouver son chemin en sentant une odeur familière.


Les chiens ont de nombreux sens, notamment un odorat puissant. Cela peut les aider à retrouver le chemin de la maison. Souvent, un chien suivra une odeur familière jusqu’à un endroit familier. S’il est loin de chez lui, il peut retrouver son chemin en sentant une odeur familière.

Apprendre des tours à mon chien.
Apprendre des tours à mon chien.

L’odorat du chien.

L’odorat d’un chien est l’un des facteurs les plus importants qui l’aident à retrouver le chemin de la maison. C’est l’un des premiers sens qui se développe après la naissance et qui permet aux chiens d’apprendre et de communiquer entre eux avant même d’atteindre la puberté. Ce sens aide également les chiens à communiquer avec les humains et les autres espèces. En fait, la capacité de communiquer avec un chien par l’odorat a été étudiée et utilisée par les humains depuis plus d’un siècle.

Le système olfactif du chien est beaucoup plus complexe et sensible que celui de l’homme, ce qui lui permet de distinguer plus facilement différentes odeurs et de les suivre jusqu’à leur source. Les chiens peuvent également percevoir les odeurs passées, ce qui leur permet de se renseigner sur l’environnement dans lequel ils vivent.

Toutefois, les capacités olfactives des chiens diminuent avec l’âge. Au fur et à mesure qu’un chien vieillit, son épithélium olfactif commence à dégénérer et moins de cellules se forment. Il peut en résulter une incapacité du chien âgé à percevoir les odeurs aussi clairement, mais les chiens âgés peuvent avoir une meilleure mémoire à long terme et mieux gérer les informations complexes relatives aux odeurs.

La capacité du chien à reconnaître les odeurs lui permet également de reconnaître un plus grand nombre de molécules odorantes que les humains. Grâce à son système olfactif, les chiens peuvent identifier des types spécifiques de drogues et d’explosifs. En outre, les chiens peuvent reconnaître les changements dans le métabolisme des cellules humaines et même détecter le virus COVID-19. Le système olfactif du chien est composé de deux éléments principaux : un épithélium olfactif principal et un organe voméronasal, situé entre les cavités nasale et buccale.

Les chiens utilisent l’odeur de leur environnement pour les aider à retrouver leur chemin. Par conséquent, si un chien est habitué à un certain endroit, il trouvera probablement son chemin tout seul. Le fait d’avoir la même expérience que les humains aide également les chiens à apprendre à naviguer en territoire inconnu.

Magnétoréception

Les chiens ont la capacité de s’orienter en utilisant le champ magnétique de la Terre. C’est la même technique que les oiseaux, les baleines et les dauphins utilisent pour tracer leurs migrations. Mais les scientifiques ne sont pas encore tout à fait sûrs que cette capacité puisse être utilisée pour aider les chiens à trouver seuls le chemin de la maison.

Jusqu’à présent, seuls les mammifères et les oiseaux étaient connus pour être capables de magnétoréception, mais de nouvelles recherches ont montré que les chiens font partie de ces animaux capables de détecter le champ magnétique terrestre. Le sens magnétique du chien n’est pas aussi aiguisé que celui des oiseaux, mais il reste un outil utile pour permettre à l’animal de savoir où il se trouve.

La molécule associée à la magnétoréception se trouve dans la rétine des chiens, des oiseaux et même de certains primates. Cette molécule est similaire à celle qui régule le rythme circadien chez les poissons et les plantes. Elle est également présente dans les cellules coniques de la rétine de diverses espèces.

Une étude a montré que les chiens sont putativement magnétosensibles et peuvent être entraînés à divers tests de choix et de recherche. Dans cette étude, les chiens ont été entraînés à détecter un aimant par conditionnement opérant. Il n’a pas été possible de dresser ces chiens en aveugle, mais ils ont été capables de détecter l’aimant avec un taux significativement plus élevé que le niveau de chance. L’étude a été menée dans un champ ouvert entre le printemps 2015 et l’hiver 2017.

Bien que cette capacité puisse aider un chien à retrouver son chemin, ce n’est pas la méthode la plus courante. En effet, une étude menée par des chercheurs tchèques a montré que soixante-cinq pour cent des chiens utilisent d’autres méthodes pour retrouver leur chemin. Ils utilisent également l’odorat pour s’orienter et trouver des raccourcis.

L’étude a également montré que cinq chiens sur six avaient un niveau de détection supérieur à la normale lorsqu’ils étaient confrontés à un champ magnétique. Cela suggère que les chiens sont capables de détecter les champs magnétiques dans l’environnement et peuvent les utiliser comme méthode d’orientation.

De même, les chiens de chasse sont connus pour leurs capacités de localisation. Dans cette étude, les chercheurs ont équipé 27 chiens de chasse de traceurs GPS et ont enregistré les données de suivi de six cents excursions diurnes. Les déplacements des chiens duraient de trente à quatre-vingt-dix minutes dans une zone forestière exempte de routes, de bâtiments et de lignes électriques.

un chien peut il retrouver la maison seul

Le sens de l’orientation

Les chiens possèdent un sens aigu de l’orientation. Ils peuvent trouver un endroit particulier en sentant sa trace. Cette capacité remarquable est partagée par de nombreux autres animaux. Une étude a examiné la quantité d’informations olfactives que les chiens doivent connaître pour déterminer une direction. Six chiens ont été testés sur une piste de 21 pieds de long disposée sur des carrés de moquette individuels. La piste était placée à angle droit au centre de chaque carré, et les chiens étaient amenés à angle droit par rapport à la piste. Cela les a aidés à déterminer la direction avec plus de précision qu’ils ne l’auraient fait autrement.

Les chiens possèdent également une boussole intégrée, similaire à celle des autres animaux. Cette capacité pourrait être un vestige de l’époque où les chiens vivaient à l’état sauvage. À l’époque, leurs principaux terrains de chasse étaient des prairies ouvertes et des pays plats, et ceux-ci étaient souvent parsemés de troupeaux d’animaux de proie en train de paître. Dans cet environnement, un sens de l’orientation supplémentaire aurait pu être très utile.

Les chiens sont également capables de percevoir le champ magnétique de la Terre. Cette capacité est appelée magnétoréception. Elle est similaire à une boussole interne, mais les chiens perçoivent le champ magnétique différemment. Les chercheurs ont identifié plusieurs façons dont les chiens perçoivent le champ magnétique. L’une d’elles consiste à lire l’intensité et la direction du champ magnétique à la surface de la Terre.

En 1990, des scientifiques de l’université d’Oslo ont étudié la capacité du chien à suivre la piste. Ils ont découvert qu’il était facile pour un chien de déterminer la direction d’une piste en comparant les odeurs d’une piste à une empreinte précédente. C’était l’une des nombreuses façons dont les chiens pouvaient détecter la direction d’une piste.

Des scientifiques de République tchèque et d’Allemagne ont également observé que les chiens sont sensibles au champ magnétique et s’alignent sur l’axe nord-sud lorsqu’ils marquent leur territoire. Leurs conclusions suggèrent que les chiens ont un sens magnétique pour localiser leurs proies. Une étude a montré que les chiens pouvaient détecter des barres magnétisées dans des bocaux en verre scellés. Toutefois, cette étude nécessite encore des données supplémentaires pour être concluante.

Orientation grâce à des cercles superposés d’odeurs familières

L’une des façons dont les chiens perdus peuvent retrouver le chemin de la maison est de s’orienter grâce à des cercles d’odeurs qui se chevauchent. Les chiens sont sensibles à l’odorat et peuvent parcourir jusqu’à 25 km rien qu’à l’odeur. Ils utilisent cette capacité pour se familiariser avec leur territoire et pour laisser des traces olfactives. Les chiens peuvent étendre leur capacité de localisation olfactive en superposant des cercles d’odeurs familières, un processus similaire à celui qui permet à un téléphone portable de détecter la force des signaux émis par les tours cellulaires.

Les chiens sont particulièrement sensibles aux odeurs humaines, il est donc logique qu’ils construisent une carte des odeurs familières dans leur cerveau. En exposant les chiens à une variété d’odeurs, y compris celles de personnes et de races différentes, ils seraient en mesure d’augmenter la portée de leurs marqueurs olfactifs.